NORTON META TAG

19 November 2015

Dans le sillage de Attaque, France Grappin avec ce que cela signifie d'être français 17NOV15

Les gens allument des bougies à Marseille, France, comme un hommage aux victimes des attaques de vendredi à Paris.
Ceci est un entretien très intéressant de + NPR Fresh Air sur les Paris attaques terroristes par daesh. Écoutez l'audio, et un résumé de l'entrevue et les transcriptions sont inclus.

Le vendredi, plus de 120 personnes ont été tuées dans une série de six attaques coordonnées à Paris. Elaine Sciolino, un journaliste américain qui a vécu dans la ville depuis 2002, affirme que les attaques soulignent les tensions de plus en plus en France en matière d'immigration et d'assimilation.
"En France, vous avez cette notion idéaliste de ce que cela signifie d'être français," Sciolino explique à l'air frais de Terry Gross. "Il est une idéalisation de l'idéal républicain laïque qui ne reconnaît pas la différence."
Sciolino ajoute: «La France est tellement attaché à cet idéal républicain que plus il ya une décennie, il a adopté une loi interdisant ce qui est appelé« signes ostensibles de religion. »
"Inclus dans cette loi était une interdiction sur les filles musulmanes portant le foulard à
l'école." Toute personne qui porte un passeport français est de regarder et de sentir et d'agir comme si il ou elle est le français dans un genre très uniforme de façon, "Sciolino explique, mais "ceux qui ont un nom à consonance arabe ou un prénom à consonance musulmane sont stigmatisés."
Sciolino est l'ancien chef du bureau de Paris pour le New York Times. Elle est l'auteur de la seule rue à Paris, une oeuvre romanesque sur les rue des Martyrs, une rue commerciale dynamique qui étend de le 18ème arrondissement de la ville, dans le 9ème arrondissement.

Faits saillants de l'entrevue
sur pourquoi elle est pas surpris que Paris a été attaqué par ISIS
Paris est une cible énorme pour toutes sortes de raisons. Premièrement, il est le foyer de la plus grande population musulmane et la plus grande population juive de tous les pays en Europe. Il a été très inclinée vers l'avant en termes de l'aide militaire à l'attaque des extrémistes islamistes en Irak, maintenant en Syrie, avant qu'au Mali. Il dispose d'un grand nombre de musulmans radicaux vivant dans le pays. Ce sont des radicaux peuple français. Nous devons nous rappeler qu'il ya deux, et parfois trois, générations de ethniques Arabes, les musulmans, les Africains subsahariens qui suivent l'Islam vivant à Paris, en France et à Paris. La plupart d'entre eux sont pacifiques, mais à un moment où vous avez un chômage très élevé, généralement, en France, et, dans les banlieues en difficulté où la plupart des communautés d'immigrés résident, jusqu'à 40 pour cent, parfois même 50 pour cent, le chômage, il est un terrain fertile pour l'extrémisme, en particulier parmi les jeunes. Aussi, physiquement, il est très facile d'obtenir de la France à la Syrie. Vous allez juste au bord de Paris, et vous prenez un bus à Istanbul, puis traversez les terres en Syrie, il est un peu comme du camp comme d'été pour la formation de terrorisme. Sur la politique officielle de la France de la laïcité Si il est une religion nationale en France il est la laïcité ou la laïcité. ... La France est tellement attaché à cet idéal républicain que plus il ya une décennie, il a adopté une loi interdisant ce qui est appelé «signes ostensibles de religion." Il visait essentiellement à des musulmans, et il visait essentiellement à des filles qui portaient le foulard . Il a provoqué une rupture complète dans les écoles. Je l'ai écrit à ce sujet à l'époque. Il y avait des jeunes filles qui se rasaient la tête de sorte qu'ils ne seraient pas à montrer leur cheveux. Il y avait une jeune fille qui a commencé à porter larges bandanas à la classe, et l'un des législateurs dit: «Nous devons avoir une interdiction bandana." Il est obtenu encore pire au cours des dernières années, parce qu'il ya quelques années, la France a adopté une interdiction de portant la couverture complète du visage par les femmes musulmanes dans l'espace public, et il a été perçu comme un mouvement anti-islam. Où si les Français avaient été plus intelligent qu'ils pourraient viens de dire: «Regardez, quelqu'un qui couvre son visage en public, que ce soit avec un casque de moto ou d'un masque de ski ou un masque facial enfreint la loi. Nous devons le faire pour des raisons de sécurité, nous devons être en mesure de voir les visages des gens dans l'espace public, que ce soit une banque ou un bureau de poste ou d'un bâtiment gouvernemental ». Mais l'Islam a été stigmatisé et que ce qui est si dangereux et troublant. Sur politiciens anti-musulmans, d'extrême droite en France L'extrême droite a gagné dans les élections locales dans certaines petites villes, mais cruciale dans le sud de la France. Il ya quelques manifestations absurdes de certaines des choses qu'ils veulent faire et l'ont fait. Par exemple, certains de ces maires ont dit qu'il ya trop de boutiques de kebab en France, parce que les kebabs, qui sont turque même pas du Nord musulmane africaine, ne sont pas français, donc nous devons remettre nos boulangeries et nos petits cafés français et interdire kebab commerces de l'expansion. Récemment il ya eu une controverse, car certains des dirigeants politiques d'extrême droite ont appelé à portion forcé de porc dans toutes les écoles publiques. Étudiants musulmans et juifs ne peuvent pas manger de porc. Alors qu'on leur dit, "Si vous ne voulez pas d'adhérer à notre idéal républicain laïque et ce qui fait partie de la cuisine française, allez à vos propres écoles privées." Ces attaques étaient un cadeau à l'extrême droite, enveloppé dans un arc avant Noël. Cela alimente parfaitement dans la crainte Français qu'il n'y a pas de sécurité à nos frontières, que les immigrants sont l'ennemi, qu'il n'y a pas assez d'emplois pour les Français "normaux" de sorte que nous devons empêcher l'autre, l'étranger, l'étranger, à partir de envahir notre pays. Sur la façon dont cette attaque à Paris pourrait mettre un terme au système d'ouverture des frontières de l'Europe des migrants en provenance de Syrie ne veut pas installer en France. La France n'a jamais été très accueillant à ce genre de réfugiés, même si la France est le pays de la «liberté, égalité, fraternité,« liberté, égalité, fraternité. Il ya plusieurs centaines, voire des milliers d'immigrés coincés dans le nord de la France dans ces sortes d'horribles centres de fortune et même camper dans les bois tentent d'échapper à la France, fuir la France, et en quelque sorte faire traverser la Manche en Grande-Bretagne. Alors qu'en France, le système, la politique est en mouvement, en flux. Il n'a pas été comme la politique en Allemagne, où Angela Merkel, la chancelière, a été prêt à prendre un si grand nombre de ces réfugiés. Il pense que ça va empirer dans les prochains mois, car il va y avoir un désir, dans de nombreux pays européens, vous l'avez déjà vu - de fermer les frontières, [qui] signifie la fermeture des frontières ouvertes qui ont existé pendant un certain temps parmi les pays de l'Union européenne, un peu comme si vous regardez à l'Union européenne comme l'un des États-Unis de l'Europe de sorte que vous pouvez passer d'un état ​​ou d'un pays à un autre sans même avoir à montrer votre passeport. Il ya un appel, notamment par l'extrême droite, de fermer les frontières, de rétablir le contrôle des passeports, les contrôles de sécurité graves, et d'éliminer ce système de frontière ouverte. Sur les rapports que les gens criaient, «Mort aux Juifs», lors d'un rassemblement à la Place de la République, après les attaques de vendredi La question de l'antisémitisme en France est extrêmement compliqué, et je ne peux pas dire si il ya une augmentation. Ce que je dis est qu'il ya une autre manifestation de ce qui est laid et le mal. Mais ce que vos auditeurs ont besoin de savoir est que si vous êtes dans les rues de Paris et vous dites, «Mort aux Juifs», qui est un crime passible de poursuites. Il est un crime de haine et les crimes haineux sont punis sans pitié en France. Si vous êtes un négationniste de l'Holocauste en France, qui est un crime de haine. Vous pouvez être poursuivi pour cela. TRANSCRIPTIONS

TERRY GROSS, HOST:
Après les attentats ISIS sur Paris, nous voulions entendre ce que Elaine Sciolino a à dire. Elle est un journaliste américain qui a vécu à Paris depuis 2002, quand elle a été nommée chef du bureau du New York Times à Paris. Elle sait bien Paris et est très expérimenté la couverture du terrorisme. Elle a servi en tant que correspondant d'enquête européenne du Times avec la responsabilité pour la couverture du terrorisme en Europe, y compris les attentats de Londres et Madrid. Ses expériences de rapports sur le terrorisme et la violence politique date de retour bien avant cela, couvrant l'assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate et la révolution iranienne et la crise des otages. Elle était à Washington le 9/11 et couvert l'attaque sur le Pentagone. Elle est maintenant un écrivain contribuant à The New York Times. Heureusement pour nous, elle est à New York aujourd'hui, donc il était facile de se rendre à son bureau NPR là pour enregistrer notre conversation. Elaine Sciolino a un nouveau livre intitulé «la seule rue de Paris," qui est sur ​​la rue de son quartier multiculturel appelé rue des Martyrs, qui se traduit par la rue des martyrs. Elaine Sciolino, bienvenue à l'air frais. Quelle est la distance de votre quartier en France contre les attaques?
ELAINE SCIOLINO: Il est très proche. Il est juste un arrondissement voisin, ou d'un quartier, de Paris et je sais que le quartier très bien - où le - le quartier où les attaques ont eu lieu.
BRUT: Pourquoi pensez-vous de ces quartiers ont été ciblés?
SCIOLINO: Parce que ces quartiers sont des lieux ordinaires où les hommes et les femmes françaises normales célèbrent un vendredi soir. Que font français le vendredi soir? Ils vont au restaurant, ils vont dans les clubs, ils vont à des concerts, ils regardent les matchs de football - à la fois dans un stade, mais dans tous les bars sportifs qui sont dans ce quartier. Il est la banalité, la trivialité, la banalité de ce quartier qui était attrayant pour les terroristes.
BRUT: Vous avez été couvrant attaques terroristes pendant une longue période, datant de - eh bien, vous étiez à Beyrouth, juste avant les casernes militaires américains étaient bombardé. Vous avez couvert l'assassinat de Sadate, la crise iranienne - révolution et la prise d'otages - et ainsi de suite. Voyez-vous une ligne reliant les attaques de vendredi de ces premières attaques que vous couverts?
SCIOLINO: Eh bien, un thème que je pense que nous devons explorer est une attaque sur un mode de vie. Dans beaucoup de ces attaques, l'une des causes sous-jacentes était - obtenir l'Ouest ou obtenir les amis de l'Occident sur ​​le Moyen-Orient. Vous savez, pourquoi Sadate a été assassiné? Il a été assassiné parce qu'il avait fait la paix avec Israël. Pourquoi les casernes de Marines et les casernes de l'armée française ont été attaqués à Beyrouth en 1983? Parce que ces pays avaient osé essayer de la réforme, de recréer, réinventer un pays d'une manière occidentale. Vous savez, pourquoi - si nous appelons la prise de l'ambassade américaine à Téhéran un acte de terrorisme en 1979 - il était essentiellement d'expulser ce qui était perçu comme une opération d'espionnage américain et de punir les Etats-Unis pour avoir fait une alliance avec le shah occidentalisé d'Iran. Alors que, dans toutes ces attaques, vous avez une sorte d'attaque contre notre mode de vie. Et il ya des décennies, il était - nous avons besoin d'établir la paix au Moyen-Orient - il n'y a pas de justice tant qu'Israël occupe les territoires qui devraient légitimement appartenir aux Palestiniens. Maintenant, il est transformé en quelque chose d'autre - il est presque une guerre culturelle entre les valeurs occidentales et cet idéal qui utilise une déformée, bizarre, forme extrême de l'Islam pour créer une sorte de - un califat superbe contre nature dans le Moyen-Orient.
BRUT: ISIS menace maintenant pour attaquer Washington et tout autre pays qui prend part à des frappes aériennes contre ISIS. Mais pourquoi pensez-vous que la France, et non les États-Unis ou un autre pays européen, a été la cible vendredi?
SCIOLINO: Vous savez, je tourne autour de la question et de dire, pourquoi at-il fallu si longtemps? Vous savez, je couvrais les attentats terroristes de Madrid en 2004 et les attentats de Londres en 2005, et au moment de ces attaques, je me suis demandé, est Paris, à proximité parce que Paris est une cible énorme pour toutes sortes de raisons. Premièrement, il est le foyer de la plus grande population musulmane et la plus grande population juive de tous les pays en Europe. Il a été très inclinée vers l'avant en termes de l'aide militaire à l'attaque des extrémistes islamistes en Irak, maintenant en Syrie, avant cela, au Mali. Il dispose d'un grand nombre de musulmans radicaux vivant dans le pays. Et ce sont des radicaux peuple français. Nous devons nous rappeler qu'il ya deux et parfois trois générations d'Arabes ethniques, les musulmans, les Africains sub-sahariens qui suivent l'Islam vivant à Paris - en France et à Paris. La plupart d'entre eux sont pacifiques, mais à un moment où vous avez un chômage très élevé en général en France et dans les banlieues en difficulté où la plupart des communautés d'immigrés résident - jusqu'à 40 pour cent, parfois même 50 pour cent de chômage - il est un terrain fertile pour l'extrémisme, en particulier parmi les jeunes. Aussi, physiquement, il est très facile d'obtenir de la France à la Syrie - vous allez juste au bord de Paris et vous prenez un bus à Istanbul, puis traversez les terres en Syrie. Donc, il est un peu comme, vous le savez, camp d'été pour le terrorisme formation.
BRUT: Pensez-vous que l'héritage colonial français contribue tout à la colère de certains musulmans en France?
SCIOLINO: L'héritage colonial de la France est un contributeur partielle. Mais ce qui, je crois, est encore plus important de souligner est que, en France vous avez cette notion idéaliste de ce que cela signifie d'être français. Il est une idéalisation de l'idéal républicain laïque qui ne reconnaît pas la différence. De sorte que même dans le recensement que le français prenne toutes - périodiquement - vous ne comptez pas l'origine ethnique, la religion ou la race. Toute personne qui porte un passeport français est de regarder et de sentir et d'agir comme si il ou elle est le français dans un genre très uniforme de chemin. Il est très différent des États-Unis et très différente de la Grande-Bretagne où nous célébrons le multiculturalisme, nous célébrons la différence. Vous savez, je vais sur ma rue - ma rue commerçante, la rue des Martyrs, dans mon quartier, et je suis fier du fait que je suis ce qu'ils appellent une (de langue française), un produit de l'immigration. Vous savez, ce que tous les quatre de mes grands-parents étaient des paysans ou commerçants qui sont venus aux États-Unis pour créer une autre vie pauvres siciliens. Ce genre d'idée est pas vraiment célébré en France. . Et ceux qui ont un nom à consonance arabe ou un prénom à consonance musulmane sont stigmatisés
BRUT: la France a fait un - Je suppose que vous appelez une laïcité de politique intitulé - dis-je bien compris?
SCIOLINO: Laicite.
BRUT: Laicite. Expliquez ce que cela signifie.
SCIOLINO: La laïcité est un mot qui est impossible à traduire. Cela signifie essentiellement la laïcité, ou un licenciement - une croyance dans un système laïque. Vous savez, si vous êtes élevé dans le catholicisme, vous savez que vous avez des gens religieux et alors vous avez laïcs. Eh bien, ce - je suppose que la meilleure façon de traduire est vraiment la laïcité. Et si il ya une religion nationale en France, il est la laïcité ou la laïcité. Mais qu'est-ce que cela a fait est qu'elle a contribué à cette fracture. Et Manuel Valls, le Premier ministre de la France, dans la foulée des attaques terroristes contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo - journal satirique - Janvier dernier, a déclaré que la France souffre d'un apartheid territoriale, sociale et ethnique. Il était la première personne dans la hiérarchie du gouvernement français pour dire les choses comme il est - qu'il ya ce profond clivage dans la société française. Et jusqu'à ce que vous traitez avec cette division, tu ne vas pas mettre fin à la penchant pour commettre des actes terroristes.
BRUT: Eh bien, la politique de la laïcité interdit également l'affichage public de certains symboles religieux. Décririez-vous ce qui est considéré comme inapproprié en public?
SCIOLINO: Ceci est - ce que je pense est une politique ridicule parce que, je pense, si vous venez de banalise questions comme - Ne filles musulmanes portent le foulard à l'école ou faire les garçons ou les filles chrétiennes portent grande croix ou de porter la kippa? Ça va aller. Mais la France est tellement attaché à cet idéal républicain, que plus il ya une décennie, il a adopté une loi interdisant ce qu'on appelle des signes ostensibles de religion. Il visait essentiellement à des musulmans et essentiellement destiné à des filles qui portaient le foulard. Il a provoqué une rupture complète dans les écoles. Je l'ai écrit à ce sujet à l'époque. Il y avait des jeunes filles qui se rasaient la tête de sorte qu'ils ne seraient pas à montrer leur cheveux. Il y avait une jeune fille qui a commencé à porter des bandanas larges en classe. Et l'un des législateurs dit, nous devons avoir une interdiction bandana. Il était, à l'heure de Noël dans l'une des écoles dans le nord, un document de chocolats Saint Nicolas et il y avait une grande croix dessus de son - et ils ont dû détruire les chocolats. C'est absurde. Il est obtenu encore pire dans les dernières années parce que il ya quelques années, la France a adopté une interdiction de porter la couverture complète du visage par les femmes musulmanes dans l'espace public. Et il a été perçu comme un mouvement anti-islam. Où si les Français avait été plus intelligent, ils pourraient viens de dire, regardez, quelqu'un qui couvre son visage en public, que ce soit avec un casque de moto ou d'un masque de ski ou un masque facial, enfreint la loi. Nous devons le faire pour des raisons de sécurité; nous devons être en mesure de voir les visages des gens dans l'espace public, que ce soit une banque ou un bureau de poste ou d'un bâtiment gouvernemental. Mais l'Islam a été stigmatisé et que ce qui est si dangereux et troublant.
BRUT: Comment cela at-il accru les tensions en France entre la communauté musulmane et la communauté historiquement français?
SCIOLINO: les musulmans se sentent stigmatisés, et il a seulement empiré au cours des deux dernières années avec la montée de la droite radicale. Le leader du Front national d'extrême-droite, Marine Le Pen, est brillante. Elle est un avocat, elle est extrêmement intelligent et articulé et elle est capable de pénétrer dans les cœurs et les esprits de ceux franco-français - la classe ouvrière, inférieure et de la classe moyenne française, qui croient que leur pays est pris loin d'eux. Et elle sera candidate à la présidence en 2017, et elle devrait faire très bien. Même Nicolas Sarkozy, qui a toujours été de centre-droit et, vous le savez, il a été président en France 2007 à 2012, a créé un nouveau parti. Et il sera exécuté à nouveau sur un billet loi et de l'ordre qui appeler pour beaucoup plus de sécurité, moins de libertés civiles et un retour à quelque chose qui sera beaucoup plus comme un Etat policier français.
BRUT: Quels sont d'autres signes de l'extrême -droit Cultivons pouvoir en France?
SCIOLINO: L'extrême-droite a remporté les élections locales dans certains petits mais cruciaux villes dans le sud de la France. Et il ya des manifestations absurdes de certaines des choses qu'ils veulent faire et l'ont fait. Par exemple, certains de ces maires ont dit, il ya trop de boutiques de kebab en France parce brochettes - qui sont turque, pas même l'Afrique du Nord musulmane - ne sont pas français. Donc, nous devons remettre nos (langue française) et nos petits cafés français et interdire boutiques de kebab de l'expansion. Récemment, il ya eu une controverse parce que certains des dirigeants politiques d'extrême-droite ont appelé à portion forcé de porc dans toutes les écoles publiques. Étudiants musulmans et juifs ne peuvent pas manger de porc. Alors qu'on leur dit, si vous ne voulez pas d'adhérer à notre idéal républicain laïque et ce qui fait partie de la cuisine française, allez à vos propres écoles privées.
BRUT: Whoa.
SCIOLINO: Oh, même - il ya un maire qui dit que les gens devraient être interdits de pendre leur linge sur leurs fenêtres parce que ce ne sont pas français. Je veux dire, dire que, vous savez, la mémoire de ma grand-mère sicilienne qui sert à accrocher le linge dans la cour.
BRUT: Si vous êtes juste de nous rejoindre, mon invité est Elaine Sciolino. Elle a vécu à Paris depuis 2002 quand elle est devenue le chef du bureau du New York Times à Paris. Elle a servi comme Le correspondant du New York Times d'enquête européenne en charge de la couverture du terrorisme en Europe et aussi le programme nucléaire de l'Iran. Et sa couverture du terrorisme remonte à l'assassinat de Sadate et de la révolution iranienne et la crise des otages. Maintenant, elle a un livre appelé «la seule rue de Paris," qui est sur ​​une rue qui est à côté de la rue qu'elle habite. Et Elaine, je vais vous demander de le dire en français.
SCIOLINO:. (Rires) La rue des Martyrs - générateurs d'la rue des martyrs
BRUT: Merci.
SCIOLINO: Il est ironique, n'est-ce pas, que cela est le nom de la rue?
BRUT:. Il est très ironique parce que les martyrs que cette rue a été nommé pour a une connotation très différente de la façon dont le mot martyr est utilisé dans les attentats-suicides, comme celles qui ont eu lieu en France le vendredi
Prenons une courte pause, Elaine, puis nous allons parler un peu plus. Ceci est AIR FRAIS.
(EXTRAIT DE MUSIQUE)
BRUT: Ceci est l'air, et si vous êtes juste de nous rejoindre, mon invité est le journaliste Elaine Sciolino. Elle a vécu à Paris depuis 2002, quand elle est devenue le chef du bureau du New York Times à Paris. Elle a servi en tant que correspondant du New York Times enquête européenne en charge de la couverture du terrorisme en Europe. Elle a couvert la crise des otages en Iran et de la révolution. Elle a écrit un livre sur Saddam Hussein. Elle sait beaucoup de choses sur le terrorisme et sur ​​la vie et de la guerre au Moyen-Orient et Afrique du Nord. Elle a un nouveau livre intitulé «la seule rue de Paris." Et il est sur ​​la rue près de la rue où elle habite. Alors, comment est-ce - ou est-ce l'aliénation croissante entre les musulmans en France?
SCIOLINO: Il ya eu une génération d'aliénation chez les musulmans en France. Beaucoup de musulmans vivent pas dans Paris intra-muros, par exemple, mais vivent dans les banlieues qui entourent Paris. Elles sont appelées banlieues en difficulté. Ils sont souvent mis dans ces immeubles de grande hauteur et - qui ont été des lieux de l'aliénation. Vous savez, essayer d'obtenir un emploi si vous avez une adresse dans un de ces immeubles de grande hauteur à partir de l'une de ces banlieues et vous avez un dernier nom à consonance arabe. Il ne se passe pas.
En 2005, il y avait des émeutes à travers les banlieues de Paris et aussi beaucoup d'autres villes de France. Et je couvrais ces émeutes pour The New York Times. Et il a été dramatique pour voir combien de jeunes dans ces banlieues, ou les banlieues, juste dit que nous ne nous sentons pas le français, où leurs parents, qui étaient venus à la France que les immigrés d'Algérie, la Tunisie, le Maroc, a déclaré que nous ressentons intégrée. Vous savez, nous travaillons en tant que travailleurs de la construction ou des infirmières ou des fournisseurs de soins de santé à domicile, alors même que, vous savez, les femmes de ménage ou servantes. Nous nous sentons intégrée, et nous sommes terrifiés parce que nos fils et filles ne se sentent pas comme si ils appartiennent.
BRUT: Donc, vous vous sentez comme la tension extrême droite est d'enflammer et de ne pas résoudre le problème?
SCIOLINO: Oh, ces attaques étaient un cadeau à l'extrême droite, enveloppé dans un arc avant Noël. Cela alimente parfaitement dans la crainte Français qu'il n'y a pas de sécurité à nos frontières, que les immigrants sont l'ennemi, qu'il n'y a pas assez d'emplois pour les personnes françaises normales afin que nous devons empêcher l'autre - l'étranger, l'étranger - d'envahir notre . pays
BRUT: Un grand nombre de musulmans qui vivent en Europe et aux États-Unis a fui les dictatures, ou maintenant, ils fuient ISIS ou un dictateur. Et voyez-vous une opportunité pour une cause commune de tous unir, vous le savez, les Occidentaux et les immigrants musulmans vivant en Occident contre les ennemis communs?
SCIOLINO: Eh bien, il est une question intéressante. Je pense que les musulmans, en tant que musulmans, ne sont pas unis contre cette haine, ce racisme, qui sévit dans toute l'Europe et que maintenant infecte le discours politique américain. Une partie du problème est qu'il n'y a pas une telle chose comme un musulman. Je veux dire, si vous regardez les musulmans américains, les musulmans américains sont très bien intégrés dans la société américaine. Si vous regardez la communauté musulmane dans et autour de Detroit, par exemple, - vous savez, ils travaillent. Ils possèdent des entreprises. Ils détiennent un mandat électif. Leurs enfants vont à l'université. Ils se sentent américaine, en partie parce qu'ils peuvent célébrer leur différence et parce que leur identité musulmane (ph) -. Leur identité musulmane est pas en quelque sorte soupçonne
Vous savez, les musulmans de France sont en grande partie d'Afrique du Nord ou d'Afrique sub-saharienne, en partie à cause de la vagues d'immigration après la Seconde Guerre mondiale et après la décolonisation. Si vous regardez les musulmans en Grande-Bretagne, la majorité d'entre eux sont l'Asie du Sud. Il est un milieu culturel différent et de l'histoire. Si vous regardez les musulmans en Allemagne, la majorité d'entre eux sont d'origine turque. Alors qu'ils viennent de différentes cultures, les milieux économiques et les histoires politiques. Il est très difficile de les réunir dans tout type de cause commune et dire, vous le savez, nous sommes musulmans. Nous sommes fiers d'être musulmans.
BRUT: Mon invité est Elaine Sciolino, l'ancien chef du bureau du New York Times à Paris. Elle a vécu à Paris depuis 2002. Après une courte pause, nous allons parler de l'immigration et les frontières ouvertes en Europe et comment les terroristes peuvent exploiter cela. Sciolino a un nouveau livre intitulé «la seule rue de Paris." Je suis Terry Gross, et cela d'un air sain.
(EXTRAIT DE MUSIQUE)
BRUT: Ceci est AIR FRAIS. Je suis Terry Gross. Nous parlons des attaques ISIS à Paris et les questions connexes avec le journaliste, Elaine Sciolino. Elle vit dans - elle a vécu à Paris depuis 2002 quand elle est devenue le chef du bureau du New York Times à Paris. Comme correspondant enquête européenne du Times, elle a couvert les attaques terroristes en Europe, y compris les attaques de Londres et de Madrid. Elle a également couvert la révolution et otage crise iranienne et l'attaque de 9/11 sur le Pentagone. Elle a un nouveau livre intitulé, "la seule rue de Paris." Il est sur ​​la rue des Matyr, qui se traduit par la rue des Martyrs. Il est adjacent à la rue où elle habite. Les personnes qui migrent à partir de la Syrie vers l'Europe sont à l'origine beaucoup de chaos dans les pays européens. Les pays ne savent pas comment faire face à l'afflux. Il ya beaucoup de controverse quant à savoir si les migrants devraient être autorisés ou non, combien d'accepter, la façon de les intégrer dans la société. Et ce qui a été la politique en France à propos de combien de personnes à accepter et ce qu'il faut faire une fois qu'ils y arrivent?
SCIOLINO: La politique en France a été inégale, et il est encore en évolution. Une partie du problème est que les migrants en provenance de Syrie ne veulent pas installer en France. La France n'a jamais été très accueillant à ce genre de réfugiés, même si la France est le pays de la liberté, égalité, fraternité - liberté, égalité, fraternité. Il ya plusieurs centaines, voire des milliers d'immigrés coincés dans le nord de la France dans ces sortes d'horribles centres de fortune et même à - camping dans les bois tentent d'échapper à la France, fuir la France et en quelque sorte le faire à travers la Manche en Grande-Bretagne. Alors qu'en France, le système - la politique est en mouvement, en flux. Il n'a pas été comme la politique en Allemagne, où Angela Merkel, la chancelière, a été prêt à prendre un si grand nombre de ces réfugiés.
Je pense que ça va empirer dans les prochains mois, car il va y avoir une volonté de nombreux pays européens - Vous avez déjà vu - de fermer les frontières. Quand vous dites que fermer les frontières, ce que cela signifie? Cela signifie la fermeture des frontières ouvertes qui ont existé pendant un certain temps parmi les pays de l'Union européenne. Un peu comme si vous regardez à l'Union européenne comme l'un des États-Unis de l'Europe - de sorte que vous pouvez passer d'un état ​​ou d'un pays à un autre sans même avoir à montrer votre passeport. Il ya un appel en particulier à propos de l'extrême droite de fermer les frontières, de rétablir le contrôle des passeports, les contrôles de sécurité graves et d'éliminer ce système de frontière ouverte. Vous savez, quand je pense à la façon dont nous en Amérique pouvions comprendre ce qui se passe en Europe, imaginez si il y avait un million de réfugiés, plus fuyant une guerre et venaient juste contre le Rio Grande. Vous savez, imaginez si vous aviez une guerre dans un pays sud-américain et un million de réfugiés et plus qui n'a pas nécessairement la même religion ou la même langue que nous, les Américains poussent à venir en Amérique. Que serait notre réponse?
BRUT: L'ouverture des frontières entre les pays européens - il ya un appel à l'extrême droite en France et dans d'autres pays d'Europe de fermer ces frontières et d'avoir plus de contrôle sur qui traverse la frontière. Est-il juste l'extrême droite appelle à ce que sont ou application de la loi et des personnes de renseignement appelle pour cela aussi?
SCIOLINO: Je pense qu'il ya beaucoup de gens qui appellent pour cela. Je veux dire, je pense - je vis à Paris, non? Je vis en plein cœur de Paris. Je vis non loin de l'endroit où ces attaques terroristes ont eu lieu. Ma plus jeune fille a mangé à La Petite Cambodge. Ma fille aînée connaît le Bataclan. Vous savez, comment puis-je me sens comme une personne normale vivant en France qui veut protéger ma vie? Dois-je aimé le fait qu'il est vraiment facile pour tout jeune Français radicalisés ou non de prendre un bus en Turquie et puis traverser en Syrie pour le sentiment de la formation militaire qu'il ou elle fait le travail de Dieu parce qu'il ou elle contribue à installer un purement islamique Etat? Je ne me sens pas bien à ce sujet. Et je suis honnêtement penser à la mesure dans laquelle la France a à équilibrer un besoin pour plus de sécurité contre une nécessité de protéger les libertés civiles.
BRUT: Quel est le bilan que vous songez?
SCIOLINO: Oh, voilà la question difficile. Et il est pas une que nous pouvons répondre maintenant; il est celui que nous avons vraiment à réfléchir. Vous savez, comment - mettez-vous des caméras de surveillance en France dans chaque station de métro unique? Dans chaque gare unique? Dans tous les bureaux du gouvernement seule la façon dont vous les avez dans les magasins chics de la rue du Faubourg Saint-Honoré, dans la rue commerçante chic de Paris. Sera-français - les Français auront tolérer cela? Vous savez, les Français ne aiment pas être surveillé. Ils ne veulent pas être surveillé comme ça. Ils veulent des libertés personnelles, mais cela va être un débat qui se joue dans les prochains mois et l'année prochaine ou alors que les politiciens et les forces de sécurité et des agents de renseignement commencent à penser, comment pouvons-nous faire de Paris et de la France plus sûre? Comment pouvons-nous protéger notre peuple? Mais une question encore plus importante est de savoir comment nous protégeons tous les Français et pas seulement les personnes qui sont victimes de la terreur, mais les gens qui sont victimes de l'inégalité économique, du racisme, de la séparation et de l'ostracisme.
BRUT: Président Hollande est l'ancien premier secrétaire du français Parti socialiste donc il est certainement pas de l'extrême droite. Quel a sa politique été jusqu'à ce point en ce qui concerne ISIS mais aussi juste en ce qui concerne la façon de traiter avec la communauté musulmane qui est souvent aliéné de la France parce que la France - la politique de la laïcité de la France est interprété comme une discrimination contre eux.
SCIOLINO: Eh bien, la politique française a été schizophrène. D'une part, il a adopté une attitude très robuste et lutte contre ISIS en étant à la pointe des attaques militaires contre ce mal dans notre monde moderne. Vous savez, l'armée française est très forte. Il est très efficace. Il est très capable. Et il n'a pas hésité à utiliser la force militaire ici, où le président Jacques Chirac at-il décidé de ne pas participer à l'effort américain pour aller à la guerre contre l'Irak. Hollande - comme Sarkozy, comme Chirac, vous le savez, trois présidents dans une rangée - dirais que la politique américaine d'entrer en guerre contre l'Irak est l'une des raisons pour lesquelles ISIS a été créé et qu'ils étaient justifiés dans l'opposition que la guerre. Mais cette fois, la France a été extrêmement courageux dans la lutte contre la menace de l'ISIS. D'autre part, il ya eu très peu qui a été fait pour essayer d'intégrer grande communauté musulmane de France dans la vie publique en général.
BRUT: Si vous êtes juste de nous rejoindre, mon invité est Elaine Sciolino. Elle est un journaliste qui a vécu à Paris depuis 2002 quand elle est devenue le chef du bureau du New York Times à Paris. Elle a servi en tant que correspondant du New York Times enquête européenne en charge de la couverture du terrorisme et elle - sa couverture de terrorisme remonte à l'assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate. Maintenant, elle a un nouveau livre qui est appelé, «la seule rue à Paris." Et il est à propos de la rue - près de la rue où elle habite. Prenons une courte pause, puis nous parlerons un peu plus. Ceci est AIR FRAIS.
(EXTRAIT DE MUSIQUE)
BRUT: Ceci est AIR FRAIS. Et si vous êtes juste de nous rejoindre, mon invité est le journaliste Elaine Sciolino. Elle est l'ancien chef du bureau de Paris pour le New York Times. Elle a déménagé à Paris quand elle a accepté ce poste en 2002. Elle a également servi en tant que correspondant du New York Times enquête européenne en charge de la couverture du terrorisme en Europe. Elle a beaucoup d'actions terroristes dans le monde couvert depuis l'assassinat de Sadate. Maintenant, elle a un nouveau livre, qui est appelé «la seule rue de Paris: la vie sur la rue des Martyrs," qui se traduit par la rue des Martyrs. Et il est une rue - il est la rue où elle habite, et il est juste à côté de l'une des rues dans lesquelles les actions terroristes ont eu lieu le vendredi - les attaques terroristes.
Avez-vous percevez l'antisémitisme comme étant à la hausse en France? Le jour de l'attaque de Charlie Hebdo, il y avait aussi un marqueur casher qui a été attaqué.
SCIOLINO: Voilà une question difficile à répondre. Certes, il est un nouveau type de l'antisémitisme en France. Regardez, il ya toujours eu de l'antisémitisme en France, et la France souffre encore de son histoire tragique comme un pays qui a été occupé et a collaboré avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Une partie du nouvel antisémitisme en France est qu'il est un antisémitisme plus généralisée que juste, nous, les Français, la haine d'Israël, de la haine politique israélienne. Il devrait y avoir un Etat palestinien, ainsi la mort à Israël. Je veux dire, ce que vous avez entendu en France, à Paris, à des manifestations, avant même l'attentat contre le supermarché casher Janvier dernier, étaient des cris et des démonstrations de la mort aux Juifs.
BRUT: Et il y avait de telles manifestations avec des gens crier mort aux Juifs dans Le Place de la République, qui est près du lieu où les attaques ont eu lieu le vendredi et où il ya eu un grand nombre de monuments au cours des deux derniers jours. Et tous ceux qui regardent les nouvelles de câble a vu beaucoup de journalistes de parler là.
SCIOLINO: Oui, mais ce que je veux vraiment dire est que la question de l'antisémitisme en France est extrêmement compliqué. Et je ne peux pas dire si il ya une augmentation. Ce que je dis est qu'il ya une autre manifestation de ce qui est laid et le mal. Mais ce que vos auditeurs ont besoin de savoir est que si vous êtes dans la rue de Paris et vous dites la mort pour les Juifs, qui est un crime passible de poursuites. Vous savez, il est un crime de haine et les crimes haineux sont punis sans pitié en France. Si vous êtes un nazi, si vous êtes un négationniste de l'Holocauste en France, qui est un crime de haine. Vous pouvez être poursuivi pour cela. Et le père de Marine Le Pen, qui est le fondateur du Front national, a été poursuivi pour les crimes de haine. Vous savez, et aussi, il ya parfois des déclarations faites que oh, tous les Juifs français quittent la France et ils sont tous immigrer en Israël. Il n'y a pas de statistiques françaises sur le nombre de Juifs français sont en fait de quitter la France. Et je peux vous dire, beaucoup de gens quittent la France.
BRUT: Vous voulez dire pas seulement les Juifs, ouais.
SCIOLINO: Laissez-moi vous expliquer. La moitié de mes amis américains ont quitté la France. Les Français quittent la France. Autres Européens quittent la France et les Juifs français sont de quitter la France, et il n'a rien à voir avec l'antisémitisme ou le terrorisme. Il a à voir avec de nouvelles lois fiscales qui mettent une telle charge fiscale élevée sur personne en France que beaucoup de gens intelligents disent que je vais vivre ailleurs. Tant que vous vivez à l'extérieur de la France six mois et un jour, vous pouvez éviter les taxes françaises. Ce ne sont pas une chose très populaire à dire, mais je veux voir beaucoup plus de données sur qui sont ces gens qui sont français quittent la France en raison de l'antisémitisme parce que les Français ne collectent que les données.
BRUT: Vous dites à un intéressant histoire dans votre livre «la seule rue de Paris" au sujet d'un homme juif après que Charlie Hebdo, qui, au lieu de crier, vous le savez, Je suis Charlie Hebdo - Je suis Charlie Hebdo - a été la démonstration et en disant Je suis Juif - Je suis un Juif . Et il vous a montré son étoile juive de l'époque de l'occupation nazie de la France. Pouvez-vous nous raconter cette histoire et ce que vous avez pris en éloigner?
SCIOLINO: Oui, cela est une histoire importante parce que, vous savez, la France est un pays où les questions d'histoire. Et les gens qui ont survécu à l'occupation souviens de ces jours, et ils regardent ce qui se passe maintenant comme une manifestation de la haine et laid semer la peur. Mais ils disent aussi que nous avons souffert et nous sommes les personnes résilientes et nous prévaudront. Et le personnage dans mon livre, dont le nom est Rosenfeld, est un homme âgé qui était un enfant pendant l'Holocauste. Et il a vécu à Paris, et il fut forcé de porter l'étoile juive parce qu'il était Juif. Et il porte toujours cette étoile juive dans son portefeuille. Et quand il a tiré dehors et me l'a montré, il y avait encore des taches d'encre sur elle quand il était écolier à partir de quand son stylo fuite. Et il veut être enterré avec lui. Et il dit qu'il est important de témoigner. Il a dit cela après l'attaque contre le journal Charlie Hebdo et le supermarché juif. Il dit que je suis juif, mais je suis français. Et ma francité compte ainsi. Et il était là démontrer, mais il a été la démonstration avec deux identités - son identité française et son identité juive, qui est pas une chose très populaire à faire. Peuple français se cachent généralement leur religion. Vous savez, on ne va pas à un dîner à Paris et dites oui, vous savez, vous êtes juif, ou ce propos - vous savez, êtes-vous catholique? Vous n '
t parler de religion en public. BRUT: Nous avons parlé de l'antisémitisme en France. La rue où vous vivez et de la rue que vous écrivez au sujet de votre nouveau livre, ces rues sont multiculturelles? Vous avez parlé de la difficulté des immigrants deviennent intégrés dans le tissu de la France.
SCIOLINO: La rue où je vis est adjacente à la rue du marché de mon quartier, qui est appelée la rue des Martyrs, la rue des Martyrs et le sujet de mon livre. Ceci est un quartier qui a été historiquement l'un des principaux quartiers juifs de Paris. La plus grande synagogue à Paris, la Synagogue Victoire, est dans le quartier. Et le vendredi soir, vous pourrez voir les Juifs français marchant à la maison avec leurs kippa pour observer le sabbat. Il est un quartier où, si vous allez au supermarché, vous verrez le pain azyme et des bougies de Shabbat et farine de pain azyme. Et il est peuplé en grande partie par classiques peuple français avec des racines profondes et les immigrants de différentes couches et des périodes de temps différentes. Alors que le marchand de légumes de mon quartier est un musulman tunisien. Le fleuriste dans mon quartier est un Juif tunisien. Je dois un chapitre un antiquaire qui porte sa judéité sur sa manche, ce qui est très rare en France, et est venu à notre dîner de la Pâque trilingue parce qu'il avait pas d'endroit où aller pour la Pâque. Mais il est aussi un quartier où vous avez Français - Français profondément enracinées qui ont été sur la rue depuis 50 ans, vous le savez, la vente de fromage, la vente de viande, vente de poissons - Franco France. Et chacun d'entre nous vivent parfaitement bien ensemble. Vous savez, ça devient très, très haut de gamme maintenant que les personnes âgées sont en train de mourir ou l'éloignement et les jeunes se déplacent avec leurs enfants. Il est cette poussée extraordinaire de gentrification. Mais il reste encore un quartier d'intégration et de monter sur la vie quotidienne, peu importe quoi.
BRUT: Elaine Sciolino, je vous remercie beaucoup, et je vous et votre famille veulent du bien. Soyez sûr, être bien, je vous remercie beaucoup pour le partage. Le contexte que vous avez partagé avec nous aujourd'hui a été très utile.
SCIOLINO: Eh bien, je vous remercie, Terry.
BRUT: Elaine Sciolino vit à Paris et est l'ancien chef du bureau du New York Times de Paris et d'enquête correspondant européenne. Elle a un nouveau livre intitulé «la seule rue de Paris: La vie de la rue des Martyrs." A venir, Ken Tucker examine un nouvel album de Wreckless Eric, qui a émergé au cours de l'ère punk rock. Ceci est AIR FRAIS.
Copyright © 2,015 NPR. 
Transcriptions NPR sont créés sur un délai de pointe par un entrepreneur pour NPR, et la précision et la disponibilité peuvent varier. Ce texte peut ne pas être dans sa forme définitive et peut être mis à jour ou révisé à l'avenir. S'il vous plaît être conscient que le dossier autorité de la programmation de NPR est l'audio.